Utique

Vue aérienne d'Utique

Localisation : 37° 3’30.26"N ; 10° 3’43.14"E

Responsables  : Jean-Yves Monchambert(O&M) et Imed ben Jerbania (INP Tunis)
Contact


Vue d'Utique vers le nord avec les anciennes fouilles d'un quartier romain
Première fondation phénicienne en Afrique du Nord, Utique est un site majeur de l’histoire de la Tunisie. En effet, selon la tradition littéraire antique, sa fondation par des Phéniciens est antérieure à celle de Carthage par des Tyriens. Les sources gréco-latines situent cette fondation aux environs de 1100 avant J.-C., soit près de trois cents ans avant Carthage.
Pourtant, à ce jour, bien que le site ait été fouillé dès le XIXe siècle, puis au milieu du XXe, les vestiges de l’Utique phénicienne n’ont toujours pas été reconnus, le site étant presque exclusivement connu par des niveaux d’occupation romains. Dans l’état actuel de nos connaissances, il existe un très grand décalage, de l’ordre de trois à quatre siècles, entre la datation de sa fondation d’après les sources classiques et celle qu’autorise le matériel archéologique. Les vestiges les plus anciens actuellement mis au jour sont des tombes remontant au VIIe s. av. J.-C., peut-être au VIIIe s., et des lambeaux de sols attribués au VIe s.






Restitution 3D du sondage 1 De ce fait, de nombreuses questions restent actuellement sans réponse pour l’installation phénicienne et punique : elles concernent non seulement la ville d’Utique elle-même, par exemple le moment de sa fondation, sa localisation précise, sa topographie d’origine, l’identité de ses fondateurs et les raisons qui ont motivé sa création, mais aussi, de façon plus générale, les débuts de l’expansion phénicienne en Méditerranée occidentale ainsi que les rapports entre Utique et Carthage, dont la fondation, assez rapide et à courte distance, crée une sorte de doublon.
C’est pour répondre à ces questions d’ordre historique qu’une mission conjointe de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de l’Institut National du Patrimoine de Tunis a été créée en 2011. L’objectif principal est de retrouver les plus anciens vestiges de l’occupation humaine à Utique et ainsi, plus largement, de tenter de mieux comprendre ce qui a poussé les Phéniciens de la métropole à se déployer en Méditerranée occidentale et de quelle manière ils l’ont fait.




Un sol mosaïqué du sondage 1
La première campagne s’est déroulée du 8 au 22 octobre 2011 avec un financement de la commission des fouilles du Ministère des Affaires étrangères et européennes.
Ce programme s’inscrit dans une coopération internationale plus vaste dans laquelle sont impliquées deux autres équipes, une équipe hispano-tunisienne et une équipe anglo-tunisienne.

- Rapport préliminaire sur les deux premières campagnes de fouilles de la mission franco-tunisienne, 2011 et 2012