APIM : Atlas des ports et des itinéraires maritimes de l’Islam médiéval








La base APIM se compose ainsi de deux éléments principaux :

- Une base de données documentaires
La base de données a été créée sur Filemaker. Elle est constituée de dix fichiers interactifs, bilingues français/anglais, qui présentent une synthèse des données significatives disponibles sur chaque port (géographiques, historiques, archéologiques, architecturales, matérielles, textuelles, iconographiques, bibliographiques). La majorité des champs est en saisie libre à l’exception de ceux contenant les données-clés susceptibles de figurer sur les cartes (telles que les types de ports, d’architecture, d’objets -céramique, monnaie, etc…) qui sont remplies à l’aide d’un menu déroulant bilingue.

- Une SIG
Celui-ci recouvre l’expansion de la navigation musulmane au Moyen Age, du Portugal à la mer de Chine, a été monté sous Map Info. _ Chaque site portuaire est ainsi géoréférencé.
Il est composé d’un ensemble de cartes de différentes échelles permettant, au moyen de zooms successifs, de faire apparaître des données hiérarchisées de plus en plus précises telles que les noms des régions, les noms des ports, les courbes de niveaux, les réseaux hydrauliques, les photographies satellites.

Ces deux systèmes, base de données et cartes, ont chacun leurs spécificités et peuvent être consultés séparément mais acquièrent une valeur supplémentaire grâce à leur interactivité. Une interface entre les données et les cartes permet de cartographier une requête simple (mono-article) ou complexe (multi-articles croisant des données de différentes fiches) et de créer des cartes thématiques.

Coordination Hélène Renel

- Pour en savoir plus