Parution

Atlas archéologique et épigraphique de Pétra - Fascicule 1 : de Bāb as-Sīq au Wādī al-Farasah

Par Laïla NEHMÉ, avec la collaboration de Joseph T. MILIK et René SAUPIN

- par Laïla Nehmé, avec la collaboration de Joseph T. Milik et René Saupin

Paris, 2012



Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres - Diff. de Boccard, 2012
Épigraphie et archéologie, vol. 1, 266 p., LI pl. et 4 cartes
ISBN : 978-2-87754-286-9

50 €

Pétra est la capitale du royaume des Nabatéens, gens du désert qui se sont progressivement enrichis grâce au commerce de l’encens et des aromates entre l’Arabie Heureuse et la Méditerranée. Organisés en royaume, les Nabatéens sont restés indépendants jusqu’au début du IIe siècle apr. J.-C. Ils ont bâtis des villes de la Syrie du Sud au Hijâz saoudien et du Néguev au désert syro-arabique : Bosra, Pétra et Hégra ont été nabatéennes avant d’être romaines.

Les vestiges rupestres comprennent plusieurs centaines de tombeaux mais aussi des sanctuaires, des citernes, des maisons, des carrières et d’autres monuments qui restent remarquablement conservés et donc immédiatement visibles et identifiables.

Les premiers inventaires de Pétra ont été réalisés à la fin du XIXe et au début du XXe siècle par des savants allemands et autrichiens, mais les catalogues qu’ils ont dressés demeurent incomplets. De plus, aucune carte contenant les quelque 3000 monuments désormais connus du site, et son millier d’inscriptions, n’a jamais été proposée au public. Le premier fascicule de cet Atlas archéologique et épigraphique vient combler cette lacune. Le lecteur y trouvera un catalogue des monuments et un autre des inscriptions, quatre cartes et un commentaire sur la répartition des vestiges, leur organisation et leur chronologie. La publication attendue des fascicules 2 et 3, consacrés aux autres secteurs du site, offrira alors une cartographie complète de ses vestiges, accessible aux spécialistes comme aux non-spécialistes, ainsi qu’un outil de gestion indispensable de ce patrimoine en péril

- Recensions

  • M. G. AMADASI-GUZZO, Orientalia 83, 2014, 293-296.
  • Lucy WADESON, Journal of Semitic Studies, 2015, 499-501
    DOI : 10.1093/jss/fgv016
  • J. PATRICH, Journal or Roman Archaeology, 2015, 908-911.
    DOI : 10.1017/S1047759415003323

Pour en savoir plus

Ouvrage édité avec la participation de Suez Environnement
- Pour se procurer cet ouvrage