Les trésors du port de Chéops

-  Juillet-Août 2013
Le journal du CNRS


Lors de la dernière campagne de fouilles archéologiques en Égypte, achevée en avril, Pierre Tallet du Laboratoire Orient et Méditerranée, à Ivry-sur-Seine et son équipe ont mis la mains sur des trésors inattendus à Ouadi-el-Jarf : les papyrus les plus anciens connus à ce jour et 99 ancres de bateaux de l’Ancien Empire.
Vieux de 4600 ans, ces vestiges attendaient sur le rivage de la Mer Rouge, au cœur d’un site qui s’impose désormais comme le plus vieux port de mer construit du monde. Il était utilisé sous le règne de Chéops au début de la IVe dynastie (vers 2600 avant J.-C), pour aller chercher dans le Sinaï des matériaux comme le cuivre et la turquoise nécessaires à la construction des pyramides...

- Lire la suite de l’article
- Pour en savoir plus sur la mission de recherche