Porphyre - Vie de Plotin

- Texte établi par Émile Bréhier. Traduction par Émile Bréhier révisée par Sébastien Morlet. Introduction, notes et annexes par Sébastien Morlet.
Paris, 2013


La Vie de Plotin est l’un des premiers grands textes de l’Antiquité tardive (IIIe-VIIe s.). Composée en 301, elle est à la fois une biographie du fondateur du néoplatonisme et une introduction aux Ennéades, l’édition de ses traités établie par Porphyre.


Porphyre y laisse une description inestimable de l’enseignement de Plotin à Rome dans les premières années de la « crise du IIIe s. ». On y apprend comment le maître enseignait, qui suivait ses cours, comment se déroulaient les séances. Mais Porphyre y ébauche également les traits du vrai philosophe. Plotin est avant tout un homme divin, reconnu comme tel par Apollon. Doué d’une perspicacité exceptionnelle, il démasque un voleur rien qu’en le regardant. Il fait maigre chère et refuse que l’on peigne son image. Toute son activité est tendue vers l’union avec le principe divin.


Conformément au projet de Porphyre d’offrir une préface aux Ennéades, cette vie est enfin toute entière sous-tendue par la volonté de rendre compte de la genèse du texte qui la suit. Plus que la vie d’un homme, elle est l’histoire d’une pensée, d’une œuvre en cours de production.

- Éditions Les Belles Lettres

- Sommaire :

  • Introduction :
  • Porphyre, le « roi » de Tyr
  • Une œuvre riche et variée
  • Un document inestimable sur l’école de Plotin
  • Le « manifeste » philosophique d’une époque nouvelle
  • L’ambition littéraire du texte

_______

  • Vie de Plotin : Texte et traduction
  • Annexe : la vie de Plotin d’après Eunape de Sardes
  • Indications bibliographiques

- Pour en savoir plus