Le détroit de Gibraltar, à la croisée des mers et des continents époques ancienne et médiévale

Responsables : L. Callegarin (université de Pau) et Chr. Picard
Projet ANR : porteur du projet Casa de Velazquez, 48 mois 2011-2014


Les objectifs scientifiques sont plus particulièrement concentrés autour de trois thèmes de recherche : l’administration, les circulations et les représentations. Le projet intègre des chercheurs marocains, espagnols, portugais et français.

Un ouvrage regroupera (resp. S. Lefebvre, Un. Dijon et Ch. Picard, Un. Paris 1, UMR 8167) des études retraçant l’évolution historique du Détroit de Gibraltar entre l’Antiquité et le Moyen Âge ; plusieurs chapitres historiographiques sur les représentations du Détroit, hier et aujourd’hui (par des sociologues, géographes et historiens des périodes antique et islamique). Outre les sessions de rencontres, la collecte des données, textuelles et matérielles constituent une part essentielle du programme. « Islam médiéval » a été sollicitée pour servir de récepteur des bases de données qui seront réalisées sous la direction d’Hélène Renel. Dans ce cadre, deux supports principaux serviront à la réalisation de la base DETROIT :

1) APIM (Atlas des Ports et Itinéraires Maritimes de l’Islam Médiéval), que le programme Détroit permettra de compléter, mais qui fournira surtout le support de la base de données nécessaire à la réalisation d’un Atlas sur le Détroit de Gibraltar.

2) L’Atlas, constitué à partir d’un SIG et d’une base de données (sous File Maker), qui portera sur les ports du Détroit (en prenant pour limites géographiques le cadre régional, de Cadix à Alger). Ce projet étendra les acquis et l’expérience du programme APIM aux périodes antérieures (romaine, barbare et byzantine) et postérieures (pour les ports conquis par les royaumes chrétiens de péninsule Ibérique). La base de données collectera les informations textuelles, documentaires et archéologiques relatives à chaque site portuaire. Le SIG permettra de cartographier en particulier les infrastructures portuaires, et littorales en général, mais aussi la circulation des monnaies et des produits (et en particulier les céramiques, marqueur essentiel des échanges), et des personnes. Il servira de support pour une représentation dynamique des flux à travers et autour du Détroit. UMR 8167 - Projet scientifique 2014-2018 54

C’est à l’Université de Pau, sous la direction de L. Callegarin (Un. de Pau) que sont actuellement rentrées les données, à partir du programme dérivé et adapté de la base APIM. Dans un second temps, ces données seront intégrée à l’Atlas, lui-même configuré à partir de la base APIM, afin d’être accessible en ligne (degrés divers de consultation des données).

à venir :
Journées de travail prévues en 2014 et colloque en 2015