Patrimoine manuscrit et transmission iconographique : les manuscrits à peintures de Kalîla wa Dimna

Responsable pour l’UMR : Éloïse Brac de la Perrière (Maître de conférences – Sorbonne Université/UMR 8167), en partenariat avec Annie Vernay-Nouri (Conservateur en chef – Bibliothèque nationale de France)


Mise à jour : 10 mai 2016

Participants
Conservateurs
Marie-Geneviève Guesdon (Conservateur en chef – Bibliothèque nationale de France)
Francis Richard (Conservateur général honoraire)
Enseignants-chercheurs :
Nourane Ben Azzouna (Assistant Professor – Universität Wien)
Eloïse Brac de la Perrière (Maître de conférences – Université Paris-Sorbonne)
Anna Contadini (Professor – University of London, SOAS)
Beatrice Gruendler (Professor – Freie Universität Berlin)
Mika Natif (Assistant Professor – The George Washington University)
Bernard O’Kane (Professor – The American University of Cairo)
Yves Porter (Professeur – Université Aix-Marseille)
Jean-Pierre Van Staevel (Professeur – Université Paris-Sorbonne)
Christine Van Ruymbeke (Senior Lecturer – Cambridge University)
Chercheurs
Ekin Akalin (Historienne de l’art, indépendante)
Nathalie Buisson (Ingénieur physico-chimiste – Bibliothèque nationale de France)
Frantz Chaigne (Historien de l’art, Ecole boulle)
Ghazaleh Emailpour Ghoochani (Historienne de l’art, Université de Chirâz, Iran)
Restaurateurs, spécialistes des papiers
Françoise Cuisance (Restauratrice au département des Manuscrits – Bibliothèque nationale de France)
Jean-Louis Estève (Ecole Estienne)
Aurélia Stréri (Restauratrice indépendante)
Ségolène Walle (Restauratrice indépendante)
Doctorants
Suzanne Babey (Doctorante – Université Paris-Sorbonne)
Maxime Durocher (Doctorant – Université Paris-Sorbonne)
Aïda El Khiari (Doctorante – Université Paris-Sorbonne)
Adeline Laclau (Doctorante – Université Aix-Marseille)

Institutions partenaires

  • France : BnF, Institut du Monde Arabe
  • International : Bibliothèque Royale du Maroc, Rabat ; Bodleian Library, Oxford ; Cambridge University Library ; Central Library of Islamic manuscripts, Le Caire ; Chester Beatty Library, Dublin ; King Faisal Centre for Research and Islamic Studies, Riyad ; McGill University Library, Montréal ; Parker Library, Cambridge ; Bayerische Staatbibliothek, Munich ; Metropolitan Museum of Art, New York.

Présentations
Le programme de recherche « Patrimoine manuscrit et transmission iconographique : les manuscrits à peintures de Kalîla wa Dimna » s’inscrit dans le cadre d’un plan triennal (2013 – 2015) de la Bibliothèque nationale de France qui a bénéficié en janvier 2016 d’une prolongation de deux ans (2016 – 2018).

Il a pour objet l’analyse des manuscrits arabes, persans et turcs des fables de Kalîla wa Dimna conservés au département des manuscrits de la BnF, ainsi que dans les plus importantes collections mondiales. Les fables de Kalila wa Dimna, d’origines indiennes (IIIe-IVe siècle), sont illustres dans l’ensemble du monde islamique.
L’Europe en possède également - et ce depuis la période médiévale - plusieurs versions, dont certaines ont inspiré de célèbres auteurs comme Jean de La Fontaine. Pourtant, bien que ces récits constituent un très riche patrimoine textuel et iconographique, aucun projet scientifique sur ce thème, à visée exhaustive, n’avait pu être mené jusqu’à présent.

La Bibliothèque nationale de France détient, outre des exemplaires textuels, un nombre important de copies illustrées dans ses différentes versions, un corpus exceptionnel, tant par sa diversité régionale et culturelle que par l’amplitude des dates de production (du XIIIe au XIXe siècle). Ce fonds constitue donc une extraordinaire base de départ.

L’étude systématique des manuscrits arabes de la BnF dans leurs différentes composantes et leur mise en rapport avec des exemplaires présents dans d’autres collections ont été conduites dans une perspective pluridisciplinaire. Cette dernière a nécessité la mise en place d’une équipe de chercheurs appartenant à des disciplines variés : codicologie, histoire de l’art, paléographie, littérature, linguistique, physique et chimie … Ayant également pour vocation de former de jeunes chercheurs, ce programme est articulé autour de séminaires mensuels réunissant chercheurs, doctorants et étudiants en master appartenant à différentes universités.

Réalisations

  • Colloque :
    « Kalîla wa Dimna : rencontre à mi-parcours » a eu lieu les 28 et 29 novembre 2013 (Université Paris-Sorbonne, Paris IV/ BnF-Site Richelieu).
  • Interventions publiques traitant du programme (liste non exhaustive) :
    • Aïda El Khiari (Attachée de recherche, BnF), « La représentation des animaux dans les manuscrits de Kalîla wa Dimna : répétition et renouvellement iconographiques". Congrès du CTHS L’animal et l’homme (avril 2016).
    • A. Vernay-Nouri, « Kalila et Dimna : l’exposition Paroles de Bêtes (à l’usage des princes), histoire du projet et de l’exposition, l’image au fil du temps », La fabrique de l’image MUCEM/IREMAM (janvier 2016).
    • E. Brac de la Perrière, A. Vernay-Nouri, N. Buisson, « Le Recueil de fables animalières Kalila wa Dimna », Trésors du Patrimoine écrit à la loupe. Conférences BnF/INP/Archives nationales. Avec Annie Vernay-Nouri et Nathalie Buisson. (mai 2015)
    • F. Richard, A. Vernay-Nouri, « Pages retrouvées d’un manuscrit à peintures de Kalîla et Dimna », BULAC, cycle D’autres regards sur le monde (mai 2015).
    • E. Brac de la perrière « Kalîla et Dimna, ou comment l’apologue arabe s’est emparé de l’iconographie religieuse byzantine ». Colloque international Byzance et ses voisins, INHA/Paris-Sorbonne/Centre d’études Chastel, Paris (Mars 2015)
    • E. Brac de la Perrière et A. Vernay-Nouri « Kalila wa Dimna : du voyage en Inde à Jean de La Fontaine, les jalons islamiques ». Conférences du CERLOM, INALCO / Bulac, Paris (Mars 2014)
  • Exposition :
    « Paroles de bêtes (à l’usage des princes) : les fables de Kalila et Dimna », au musée de l’Institut du Monde Arabe du 11 septembre 2015 au 3 janvier 2016 sous le commissariat d’Eloïse Brac de la Perrière, Eric Delpont, Annie Vernay-Nouri.
  • Publications
    • Brac de la Perrière, Éloïse et Annie Vernay-Nouri, « Le fabuleux voyage de Kalîla et Dimna », dans Le Fablier. Revue de la Société La Fontaine 26, 2015, p. 163-169.

      En préparation :
    • Brac de la Perrière, Éloïse, « Kalila et Dimna, ou comment l’apologue arabe s’est emparé de l’iconographie religieuse byzantine », dans E. Yota (éd.), Byzance et ses voisins. Actes du colloque (Paris, Mars 2015), [Peter Lang, 2017].
    • Brac de la Perrière, Éloïse « Panchatantra : illustration et diffusion », DELI (Dictionnaire encyclopédique des littératures de l’Inde) [automne 2016]
    • Une publication collective (titre non encore déterminé), réunissant des spécialistes des arts du livres et des manuscrits est actuellement en préparation (rentrée 2018 aux Presses Universitaires de Paris Sorbonne, collection Islam) :

      Table des matières :

      • Nourane Ben Azzouna (University Assistant, Institut für Kunstgeschichte, Vienne) : « Illustrer ou ne pas illustrer ? L’exemple du Kalîla wa Dimna Ar. 578 de la Parker Library, Corpus Christi College, Cambridge »
      • Eloïse Brac de la Perrière (Maître de conférences, Paris-Sorbonne) : « Création ou forgerie ? Le Kalîla wa Dimna du Metropolitan Museum ou comment fabriquer une illustration en période moderne »
      • Nathalie Buisson (Responsable du laboratoire Richelieu, ingénieur physico-chimiste, BnF) : « Etude de la matière picturale des manuscrits arabes de Kalîla wa Dimna »
      • Mounia Chekhab-Abudaya (Conservateur, Musée d’Art Islamique, Doha) : « Perles de sagesse : peintures du Sulwan al-muta’, un miroir des princes mamelouk »
      • Anna Contadini (Professor, School of Oriental and African Studies, Londres) : Titre à préciser
      • Jean-Charles Coulon (Chercheur CNRS) : « Kalîla, Dimna et la géomancie »
      • Aïda El Khiari (BnF/ Université Paris-Sorbonne) : « Les manuscrits illustrés tardifs de Kalîla wa Dimna »
      • Béatrice Gruendler (Professor, Freie Universität, Berlin) : “Duo or Duel ? The roles of Queen and Vizier in Versions of the Chapter of the ’King and His Dreams’ in Kalîla and Dimna”
      • Ghazaleh Esmailpour (Enseignant-chercheur Université de Chiraz) : « Étude iconographique d’un manuscrit des Anvâr-e Soheyli conservé à la BnF »
      • Mika Natif (Assistant Professor, George Washington University) : “The Story of The Man at the Well : a case study of iconographic models in Persian manuscripts of Kalîla wa Dimna before the 15th century”
      • Bernard O’Kane (Professor, American University in Cairo) : “Text and Image in the Rabat Kalîla and Dimna Manuscript”
      • Yves Porter (Professeur, Université Aix-Marseille) : « Costumes mongols dans le Kalîla wa Dimna de Rabat »
      • Francis Richard (Conservateur général honoraire) : « Une version turque illustrée démembrée »
      • Christine Van Ruymbeke (Senior Lecturer, Cambridge University) :“Reshaping, rewriting, adaptation and enlightening of the Kalîla wa Dimna text in its Medieval Persian versions”
      • Annie Vernay-Nouri (Conservateur en chef, Bibliothèque nationale de France) : « Un manuscrit du 13e siècle (Paris, Arabe 3465) et ses copies tardives : permanence et transformations »