Samra des Beni Hassan et son environnement (Al-Khirbat al-Samrâ’)

Jordanie

Vue du site depuis le Sud - EBAF Mission archéologique de Samra

- Localisation
32°10’49,2’’ N – 36°09’45,5’’E

- Responsables
A. Desreumaux (UMR 8167, Mondes sémitiques)

Membres de la mission
Pascale Ballet, Thomas Bauzou, Simon Brelaud, Louis DE LISLE, Odile Dussart, Jean-Baptiste Humbert, Jolanta Mlynarczyk, Julie Monchamp, Hervé Monchot, Jean-Michel de Taragon, Gérard Thébault, Gaëlle Thévenin, Manon Saenko

- Situation et contexte
Al-Khirbat al-Samrâ’ - la “Ruine brune”- se trouve sur les dernières coulées basaltiques du Hawrân dans la steppe de Jordanie du Nord, à quelques kilomètres au nord d’al-Zarqâ’. Dans l’Antiquité, il s’agissait d’un axe majeur entre la Syrie et la mer Rouge, emprunté tant par les marchands que les troupes romaines, mais également par les pèlerins chrétiens qui se rendaient vers Jérusalem, puis par les musulmans en itinérance vers La Mecque. Le bourg se développe à l’époque byzantine, mais surtout au moment où la domination omeyyade sur la région fait de la steppe syrienne le cœur du califat.

Le grand bâtiment romain occidental de Hadeitha

- Historique et objectifs de la mission
Statio et fortin au bord de la via Nova de Trajan (120 ap. J.-C.), puis village byzantin, ruine sur la route de Damas à Jérusalem, station du chemin de fer du Ḥejaz en 1901, Al-Khirbat al-Samra, « La ruine sombre » est aujourd’hui un village des bédouins Beni Ḥasan. La première mission ouverte en 1981 avait pour objectif de comprendre le contexte archéologique et historique d’une collection exceptionnelle de stèles funéraires pré-chrétiennes et chrétiennes inscrites en grec et en araméen christo-palestinien, puis de comprendre les mutations locales avec l’arrivée du christianisme, puis de comprendre les mutations locales avec l’arrivée du christianisme, puis celle de l’islam.
La Samra romaine s’est révélée être la Hadeitha de la Tabula peutingeriana. La fouille de la statio détruite vers 240 et du fortin de la ruine a mis en évidence un plan complet et du matériel céramique qui fournit une typologie exceptionnelle et sert pour les datations céramiques de la Jordanie. Du niveau romain de la bourgade (Ier-IVe siècle) ont été étudiés les vestiges d’un fortin, de plusieurs bâtiments et d’une enceinte.
Du niveau byzantin, ont été mises au jour 11 églises dont 8 pavées de mosaïques ; les pavements sont datées du début du VIIe siècle.
Le matériel céramique recueilli a livré en outre la poterie de l’époque omayyade, contemporaine de la dernière occupation des églises. Une intéressante céramique d’époque ayyoubide-mamlouke signale une réoccupation postérieure.
Lors des différentes campagnes de fouille des églises dont tous les matériaux ont été récoltés ‒ la plupart du temps avec tamisage ‒, une grande quantité de fragments de marbre et de calcaire bitumineux avaient été conservés. Des opérations minutieuses de tri et de remontage ont abouti à des résultats spectaculaires pour la reconstitution et la compréhension architecturale des églises de Samra.

Restauration de bassines byzantines ©Manon Saenko

- Plus d’informations sur la campagne 2016
Depuis 2008, l’équipe de la mission archéologique prépare la publication des deux prochains volumes de la synthèse de la fouille. Le volume II portera sur les niveaux romains du bourg ainsi que sur la statio située plus à l’Est. La fouille de la statio a livré une documentation abondante, permettant une typologie bien plus précise et raffinée de la céramique romaine que celle dégagée dans le bourg, où la stratigraphie a été perturbée par les pillages des pierres des murs. Le volume III rassemblera les études sur les niveaux byzantins et omeyyades.

- Partenaires institutionnels de la mission
École biblique et archéologique française de Jérusalem.

- Bibliographie
Calice et burette, mosaïque de l'église 79, début viie siècle ©EBAF Mission archéologique de Samra

Ouvrage de synthèse
- Jean-Baptiste HUMBERT & Alain DESREUMAUX, Khirbet es-Samra 1 (Jordanie). La voie romaine, le cimetière, les documents épigraphiques (Bibliothèque de l’antiquité tardive 1), Turnhout, Brepols, 1998 (XVI, 674 p., 517 figures).

Articles de recherche
- Alain DESREUMAUX & Jean-Baptiste HUMBERT, « Hirbet es-Samra. Contribution à l’épigraphie syro-palestinienne, augmentée de quatre inscriptions en grec », Annual of the Department of Antiquities of Jordan 25 (1981), p. 33-84 et pl. x-xx, p. 372-382.
- Alain DESREUMAUX & Jean-Baptiste. HUMBERT, « La première campagne de fouilles à Khirbet es-Samra. 1981 », Annual of the Department of Antiquities of Jordan 26 (1982), p. 173-182 et pl. 51-52.
- Alain DESREUMAUX, « Les recherches à Khirbet es-Samra (Jordanie) et la question du syro-palestinien », CRAI, avril-juin 1983, p. 316-329.
- Alain DESREUMAUX & Jean-Baptiste. HUMBERT, « Fouilles de Kh. Samra (Jordanie) », Archiv für Orientforschung 29-30 (1983-1984), p. 245-247.
- Jean-Baptiste HUMBERT & Alain DESREUMAUX, « Exploration à Khirbet Es-Samra : Une Question pour l’Histoire de la Jordanie » dans A. HADIDI, Studies in the History and Archaeology of Jordan II, Amman : Department of Antiquities, 1985, p. 239-242.
- Jean-Baptiste HUMBERT & Alain DESREUMAUX, « Khirbet es-Samra » dans F. VILLENEUVE, Contribution française à l’archéologie jordanienne, Amman : IFAPO, 1986, p. 113-121.

Figure de plâtre anthropomorphe VIIe siècle ©Manon Saenko - en collaboration avec J.-B. Humbert, « Khirbet es-Samra », dans F. Villeneuve, Contribution française à l’archéologie jordanienne. 1989, Amman : Ministère des Affaires étrangères-France, Institut d’archéologie du Proche-Orient, 1989, p. 113-121.
- Jean-Baptiste HUMBERT & Alain DESREUMAUX, « Huit campagnes de fouilles au Khirbet es-Samra (1981-1989) », Revue Biblique 97 (1990), p. 252-269.
- Jean-Baptiste HUMBERT & Alain DESREUMAUX, « Khirbet es-Samra du diocèse de Bosra » dans Christian Archaeology in the Holy Land. New Discoveries. Hommage à V. Corbo, Jérusalem, 1991, p. 467-474.
- Alain DESREUMAUX & Jean-Baptiste HUMBERT, « Les vestiges chrétiens de Khirbet es-Samra en Jordanie », dans Noël DUVAL, Les églises de Jordanie et leurs mosaïques. Actes de la journée d’études organisée le 22 février 1989 au musée de la Civilisation gallo-romaine de Lyon (Bibliothèque archéologique et historique, t. 168), Beyrouth, 2003, p. 23-34.
- Alain DESREUMAUX, Jean-Baptiste HUMBERT, Gérard THEBAULT & Thomas BAUZOU, « Des Romains, des Araméens et des Arabes dans le Balqaʿ jordanien : le cas de Hadeitha – Kh. Samra », dans Muriel DEBIE, Le Proche-orient de Justinien aux Abbassides. Peuplement et dynamiques spatiales. Actes du colloque « Continuités de l’occupation entre les périodes byzantine et abbasside au Proche-Orient, VIIe-IXe siècle, Paris, 18-20 octobre 2007 (Bibliothèque de l’Antiquité tardive 19), Turnhout, Brepols, 2012, p. 285-304.
- Abdalla J. NABULSI & Michael C. A. MACDONALD, with contribution by Alain DESREUMAUX, Pierre-Louis GATIER et Stefan TIMM, « Epigraphic diversity in the cemetery at Kirbet es-Samrā, Jordan », Palestine Exploration Quarterly 146, 2, 2014, p. 149-161.
- Nabil T. BADER, Pierre-Louis GATIER, Stefan TIMM & Abdalla J. NABULSI, « New Greek Inscriptions from Ḫirbet es-Samrā Cemetery in North Jordan », Zeitschrift des Deutschen Palästina-Vereins 133.2, 2017, p. 176-185.

Études diverses et photos
- La voie royale. 9000 ans d’art au royaume de Jordanie, Musée du Luxembourg, 1986, p. 241-245, 247, 251, 253-256, 271.
- Michele PICCIRILLO, I Mosaici di Giordania (Regione Lazio Assessorato alla Cultura – Ministerio del Turismo e delle Antichità di Giordania, Roma, ed. Quasar, 1986, p. 87-88.
- Michele PICCIRILLO, The mosaics of Jordan, Amman, The American Center of Oriental Research, 1993, p. 302-309.
- Anne MICHEL , Les églises d’époque byzantine et umayyade de la Jordanie. Ve – VIIIe siècle. Typologie architecturale et aménagements liturgiques, (Bibliothèque de l’antiquité tardive 2), 2001, p.192-206 et fig. 160-175.

Photographie d'une jarre byzantine ©Manon Saenko

- Vulgarisation

Articles grand public
- Alain DESREUMAUX & Jean-Baptiste HUMBERT, « Khirbet es-Samra, la ruine sombre... », Le monde de la Bible 35 (1984), p. 14-15 et fig. 21-23.
- « À Samra, ils écrivaient en araméen », dans L’Arabie chrétienne (Les dossiers d’archéologie 309), déc. 2005-janv. 2006, p. 64-65.
- Simon BRELAUD, « Khirbet es-Samra entre Byzance et l’Islam », Hors-série La Vie, novembre (2017), p. 42 43.

Céramique romaine de la mansio de Samra @EBAF, Mission archéologique de Samra 710

- Site internet grand public
- l’Association pour les fouilles archéologiques de Samra et de sa région : http://afasr.free.fr/afasr.php?page=niouzes

Cratère au décor incisé, époque byzantine ou omeyyade, VIIe-VIIIe siècles ©EBAF, Mission archéologique de Samra Plaque de chancel d'une église byzantine ©Manon Saenko