M. Scopello

Marie-Madeleine : quelques portraits (IIe-Ve s.)

Paris, Presses de la Renaissance, 2011

Marie de Magdala, disciple bien-aimée de Jésus et témoin de la Résurrection, est sobrement décrite dans les Evangiles mais est absente des autres écrits du Nouveau Testament.
Dès le IIe siècle de notre ère, sa biographie se fait plus complexe car une part de la tradition chrétienne fusionne sous son nom les faits et gestes d’autres femmes de l’entourage de Jésus : Marie de Béthanie et la pécheresse à l’onguent, jusqu’à dessiner un nouveau personnage, une figure littéraire qui, à partir des sources anciennes, a traversé les siècles. Ce livre retrace quelques images de Marie Madeleine, portraits pris sous des angles différents : de la biographie des Évangiles aux textes de la gnose, où l’on fit d’elle le symbole de la connaissance et la dépositaire de l’enseignement de Jésus ; du manichéisme, qui mit en lumière ses qualités d’apôtre, aux divers apocryphes qui en firent un personnage romanesque ; des traditions du christianisme syriaque, où l’on confond Marie Madeleine et la Vierge, aux réinterprétations du christianisme d’expression copte.
Quelques exégèses significatives élaborées par les Pères de l’Eglise concluent le volume.