Parution

Thessalonique au temps des Zélotes (1342-1350)

- Marie-Hélène Congourdeau (éd.)
Paris - 2014



Publié par L’ACHByz (Amis du Centre d’histoire et Civilisation de Byzance)
ISBN 9782916716480 - 28,50 €


En 1342, à l’occasion de la guerre entre Jean Palélogue et Jean Cantacuzène pour la succession d’Andronic III, un groupe de partisans de Jean Paléologue, que les sources désignent du nom de Zélotes, prend le pouvoir à Thessalonique et gouverne la ville en s’appuyant sur le peuple contre les aristocrates. Les sources qui nous renseignent sur cet épisode, toutes issues de plumes aristocratiques, le décrivent comme une succession d’exactions et de violences, qui culmine dans le massacre du gouverneur et des notables à l’issue d’une tentative avortée de livrer la ville à Cantacuzène. Thessalonique resta de fait en dissidence jusqu’en 1349, alors que dès 1347 Cantacuzène avait pris le pouvoir à Constantinople et dans le reste de l’empire. La révolte des Zélotes, qui amalgame luttes de pouvoir et révolte sociale, a inspiré de nombreux historiens de diverses écoles et suscité des polémiques.

Le 25 août 2011, dans le cadre du Congrès international des études byzantines qui se tenait à Sofia (Bulgarie), une table ronde réunit plusieurs spécialistes de cette période pour esquisser diverses approches de Thessalonique durant cette crise : contexte historique, culturel et religieux, questions de chronologie, vie quotidienne au milieu des violences. Les communications de cette table ronde, rassemblées dans le présent ouvrage, ouvrent de nouvelles perspectives sur cet épisode de l’histoire politique et sociale de l’empire byzantin au XIVe siècle.


- Pour en savoir plus