3èmes Rencontres d’Antiquité Classique et Tardive

- Mercredi 18 février 2015
de 17h à 19h
Collège de France, Salle Lévi-Strauss
52, rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris


Deux présentations feront l’objet de cette séance :

François BARATTE
« Les Chrétiens et les statues : réflexions à propos d’une récente découverte en Afrique ».

Récemment trois statues ont été découvertes, privées de leur tête, près du Ksour, en Tunisie, enterrées à l’intérieur d’un mausolée sans doute transformé ultérieurement en une petite chapelle et qui est encore aujourd’hui un lieu de culte. Les vicissitudes de ces statues, un homme et deux femmes, sans doute des notables locaux, posent de manière particulière la question de la réception de la statuaire par les chrétiens, à laquelle nous nous proposons de revenir à l’aide de quelques exemples africains : des textes, qui signalent des destructions dont on a du mal à préciser l’ampleur, des images et quelques trouvailles (« maison de la cachette » à Carthage) qui permettent de réfléchir à un problème dont la solution est assurément complexe.

Emmanuel FRIEDHEIM
« L’identité religieuse des fidèles de la synagogue de Hammat Tibériade ou l’importance de la classe rabbinique au sein de la société juive de Palestine romaine ».

On tentera de montrer lors de cette intervention l’importance de la littérature talmudique conjuguée à l’archéologie synagogale afin de reconstituer le contexte historique et la place des rabbins dans la société juive des premiers siècles en Palestine romano-byzantine. Comment concilier la présence de Sol Invictus au centre de mosaïques synagogales de Galilée avec l’interdiction biblique récurrente à propos des images et de l’idolâtrie ? Les positions rabbiniques pouvaient-elles s’accommoder d’une telle liberté artistique ? L’identité religieuse des fidèles qui fréquentaient ces synagogues était-elle par conséquent "rabbinique" ? Les thèses classiques de plusieurs chercheurs tels que E. R. Goodenough et E. E. Urbach, seront appuyées par une présentation critique et une relecture des sources talmudiques, parallèlement à un exposé de l’état de la recherche sur les religions solaires en Palestine romaine.

Pour en savoir plus sur le cycle de ces rencontres

JPEG - 16.7 ko