Bijoux carthaginois III. Les colliers. L’apport de trois décennies (1979-2009)

Orient & Méditerranée | Archéologie 13
2013
par Brigitte QUILLARD



21x29, 284 p., 216 ill. NB + 24 ill coul.
ISSN 2101-3195
ISBN 978-2-7018-0340-1

- Résumés et texte intégral disponibles sur la plate-forme JSTOR


Corpus des Antiquités Phéniciennes et Puniques
France - 1

  • Le Corpus des Antiquités phéniciennes et puniques, créé en 1987 à l’initiative de l’éminent phénicologue et punicologue italien Sabatino Moscati, a été adopté en 1990 par l’Union académique internationale comme une de ses « entreprises ». Il a depuis lors donné lieu à des séries d’ouvrages publiés sous cette dénomination en Italie et en Espagne. La France, où les recherches sur les civilisations orientales et sémitiques répondent à une tradition ancienne et toujours vivace, ne pouvait rester à l’écart de cette initiative. Une commission a récemment vu le jour au sein de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres afin d’accorder le label de ce corpus à des ouvrages de qualité publiés en ce domaine dans notre pays. Il revient à ce livre de Brigitte Quillard, éminente spécialiste de la bijouterie carthaginoise, d’inaugurer cette nouvelle série d’études à laquelle on doit souhaiter longue et belle vie.

En 1979, Brigitte Quillard avait publié un travail intitulé Bijoux carthaginois. I : Les colliers d’après les collections
du musée national du Bardo et du musée national de Carthage (Louvain-la-Neuve, Institut supérieur d’archéologie et d’histoire de l’art). Aujourd’hui, cette même catégorie de bijoux fait l’objet du présent
volume dont le sous-titre – L’apport de trois décennies (1979-2009) – contient à lui seul les raisons qui l’ont incitée à en reprendre l’analyse.
Cet ouvrage se compose de 4 chapitres et d’annexes et propose de nombreuses illustrations ainsi qu’une importante bibliographie :

Sommaire

  • Chapitre I – Étude comparative par catégorie d’ornements : actualisation et apports nouveaux
  • Chapitre II – Modes de suspension et montures
  • Chapitre III – Liens porteurs
  • Chapitre IV – Remarques conclusives
  • Addenda
  • Annexes
  • Bibliographie
  • Index

    Disponible chez De Boccard