L’Arabie à la veille de l’Islam - Bilan clinique

Orient & Méditerranée 3
2009

Actes de la table ronde tenue au Collège de France (Paris) les 28 et 29 août 2006 dans le cadre du projet de l’Agence nationale de la recherche « De l’Antiquité tardive à l’Islam », sous la direction de Jérémie SCHIETTECATTE, en collaboration avec Christian Julien ROBIN



16 x 24, 315 p. (11 contributions)
ISSN 2101-3195
ISBN 978-2-7018-0256-5

...Une contradiction radicale oppose les spécialistes du premier Islam et ceux de l’Arabie antique. Pour les uns, la péninsule, à la veille de l’Islam, est misérable, arriérée et anarchique : c’est l’époque de la Jāhiliyya des sources araboislamiques, c’est-à-dire l’état d’ignorance, d’obscurantisme et d’irresponsabilité d’une société qui n’a pas encore atteint l’âge de raison. Pour les autres, l’Arabie compte des sociétés prospères et développées, qui ont laissé des vestiges archéologiques
et épigraphiques remarquables par le nombre et la qualité.
Sommaire