Vient de paraître

Henri Seyrig (1895-1973)

-  F. Duyrat, F. Briquel Chatonnet, J.-M. Dentzer, O. Picard (éd.)
Beyrouth, Presses de l’IFPO, 2016



Henri Seyrig (1895-1973), édité par F. DUYRAT, F. BRIQUEL-CHATONNET, J.-M. DENTZER et O. PICARD,
Beyrouth, Presses de l’IFPO, 2016.
[Syria, Supplement III]
ISBN : 978-2-35159-801-6 - 95 €
Voir sur le site de l’éditeur

Exporter la référence au format RIS

Ce volume reprend les communications présentées lors du colloque tenu à l’INHA et à l’Institut de France les 10 et 11 octobre 2013.
Voir la présentation et le programme du colloque

SOMMAIRE

▪ Duyrat (F.), Briquel-Chatonnet (F.), Dentzer (J.-M.) & Picard (O.) : Henri Seyrig (1895-1973) : introduction (p.7)

▪ René-Hubert (M.), « Comme un enfant et un fou » : Henri Seyrig dans la Grande Guerre (p.11)

▪ Provost (S.), Les deux missions de Paul Perdrizet et Henri Seyrig en Syrie et leurs prolongements (1924-1928) (p.33)

▪ Bocquet (J.), Henri Seyrig, un gaulliste dans la décolonisation (p.49)

▪ Youngerman (D.), Henri Seyrig ab ovo (p.93)

▪ Bonnet (C.), De omni re scribili, la correspondance scientifique entre Henri Seyrig et Franz Cumont (p.109) - Appendice : La correspondance bilatérale entre Henri Seyrig et Franz Cumont (p.119)

▪ Duyrat (F.), Les monnaies grecques d’Henri Seyrig au Cabinet des Médailles (p.161)

▪ Amandry (M.), Sur certains tétradrachmes provinciaux de Syrie (p.177)

▪ Pic (M.), Henri Arnold Seyrig (1895-1973) : une passion pour la glyptique
I. La collection de sceaux et sceaux-cylindres (p.183)

▪ Gubel (E.), Henri Arnold Seyrig (1895-1973) : une passion pour la glyptique
II. La glyptique (paléo-)phénicienne (p.203)

▪ Avisseau-Broustet (M.), Henri Arnold Seyrig (1895-1973) : une passion pour la glyptique
III. Camées, intailles et bijoux gréco-romains (p.211)

▪ Robin (C. J.), Gerrha d’Arabie, cité séleucide (p.223)

▪ Stucky (R. A.), Henri Seyrig et les archéologues suisses en Syrie et au Liban : où la reconnaissance n’a pas été à la hauteur de la générosité (p.251)

▪ Lagarce-Othman (B.) & Alpi (F.), La publication d’Antiquités syriennes VII : hommage à Henri Seyrig (p.267)

▪ Martin (F.-R.) & Tchernia-Blanchard (M.), Henri Seyrig et l’art moderne (p.279)

▪ Picard (O.), Henri Seyrig, un Athénien peu ordinaire (1922-1929) (p.295)

▪ Knoepfler (D.), Henri Seyrig à Neuchâtel : le savant et l’homme à travers sa bibliothèque scientifique (p.307)

▪ Dentzer (J.-M.), Henri Seyrig, du service des Antiquités de Syrie au Centre de recherches archéologiques de Valbonne (p.335)

▪ Callegher (B.), Henri Seyrig, Auguste Spijkerman et les institutions de recherche à Jérusalem (p.347)

Témoignages

▪ Bordreuil (P.), Henri Seyrig, l’helléniste oriental (p.371)

▪ Huot (J.-L.), « Comment voulez-vous discuter sur des bases pareilles ? » (p. 379)

▪ Callataÿ (F. de), Henri Seyrig : quelques souvenirs de Georges Le Rider (p.385)

▪ Margueron (J.-C.), Henri Seyrig : une forte empreinte (p.389)

▪ Stétié (S.), « Cher Henri », quelques souvenirs familiers d’Henri Seyrig (p.393)

▪ Henri Seyrig à travers quelques articles de presse (1962-1973), réunis par D. Youngerman (p.399)