Doctorants   

Axelle BRÉMONT-BELLINI

Doctorante contractuelle sous la direction de Pierre Tallet : Approches archéologiques et anthropologiques de l’iconographie animale prédynastique

Contact : axelle.bb@gmail.com – axelle.bremont@paris-sorbonne.fr
Née en 1993

Doctorante contractuelle à l’Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Pierre Tallet : « Approches archéologiques et anthropologiques de l’iconographie animale prédynastique »

Cursus

  • 2016 Agrégation d’histoire-géographie
  • 2015 Master en Egyptologie. Université Paris-Sorbonne (Mention Très Bien). « Les pétroglyphes des déserts égyptiens de la période de Badari aux premières dynasties », mémoire dirigé par P. Tallet
  • 2015 Master en Ethnologie Sociale & Anthropologie. Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Mention Très Bien). « Tensions entre reproduction de l’expérience visuelle et caractère sémiotique de l’image dans l’art pharaonique », mémoire dirigé par Ph. Descola
  • 2011 Echange linguistique. Département d’Enseignement de l’Arabe Contemporain, Le Caire
  • 2013 Licence d’Archéologie. Université Paris-Sorbonne (Mention Bien)
  • 2013 Licence de Langue, Littérature et Civilisation Arabe, parcours Arabe. Université Paris-Sorbonne (Mention Très Bien)

Principaux thèmes de recherche

  • Anthropologie historique
  • Iconographie, Anthropologie des images
  • Aspectivité et mimesis dans l’art égyptien
  • Pétroglyphes et Art rupestre
  • Archéologie du paysage et des déserts
  • Anthropologie des relations homme-animal

Expériences professionnelles

Activités de terrain

  • depuis 2018 Membre du Yale Elkab Desert Survey Project
  • depuis 2017 Participation à la mission archéologique de Sedeinga, Soudan

Activités d’enseignement

  • 2016-2019 Chargée de TD d’Histoire de l’Egypte ancienne – Université Paris-Sorbonne

Activités extra-académiques

  • 2014-2016 Médiatrice en archéologie, association Archéolithe (Saint-Germain-en-Laye)

Bibliographie

Articles dans des revues à comité de lecture

2018 « Des éléphants, des hippopotames et des mouflons. Trois hypothèses de marqueurs animaux d’identités régionales pendant les périodes de Nagada I-II », Archéo-Nil, vol. 28, p. 69-98
2018 « Into the wild ? Rethinking the Dynastic conception of the desert beyond nature and culture », Journal of Ancient Egyptian Interconnections, vol. 17, p. 1-17
2016 « Aspectivité ou plutôt Multispective ? Les leçons du paradoxe de la chèvre », NeHeT. Revue en ligne d’égyptologie, n°4, 2016, p. 25-44.

Articles dans des revues sans comité de lecture

2018 « Question de mode ou nécessité symbolique ? A propos du développement des palettes à fard en forme de poisson », Egypte. Afrique & Orient, n°90, p.25-36.

Actes de colloques

  • Sous presse « Un éléphant, ça trompe énormément. Animal fantastique ou perte de référent de Loxodonta africana dans l’Egypte prédynastique (ca. 4000/2500 av. JC) »
    2018 « Studying people through animals : Dating as a new application for the study of animal depictions in Naqadan rock art », in Dirk HUYGE (éd.), What Ever Happened to People ? Proceedings of the symposium held at Brussels 17th-19th September 2015, Bruxelles, Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer.

Recensions d’ouvrages

  • 2017 Compte-rendu de HARTMANN, R., Umm el-Qaab IV. Die Keramik der älteren und mittleren Naqadakultur aus dem prädynastischen Friedhof U in Abydos (Umm el-Qaab), Archäologische Veröffentlichungen 98. Harrasowitz, Le Caire, dans : Archéo-Nil, n°27, p. 96-99.