Mission documentaire et épigraphique

Étude et publication en ligne des antiquités égyptiennes d’Auguste Rodin


- Responsables
Nathalie Kayser-Lienhard (Orient et Méditerranée, Université Paris Sorbonne) et Bénédicte Garnier (Musée Rodin)

JPEG - 40.8 ko
Page d’accueil du catalogue en ligne « Rodin et l’art égyptien » sur le site du musée Rodin

Site web de la mission : www.egypte.musee-rodin.fr

Historique
Le travail est conduit par Nathalie Kayser-Lienhard et Bénédicte Garnier, à partir des archives et documents conservés au Centre de Recherches Égyptologiques de la Sorbonne et au musée Rodin.

Entre 1893 et 1917, Auguste Rodin rassembla une collection d’antiquités dans le but de fonder un musée portant son nom. Sur les 6400 objets réunis, plus de 800 proviennent d’Égypte. Leur fourchette chronologique s’étend des débuts de l’époque pharaonique jusqu’à la conquête arabe. Majoritairement inédits, ils sont systématiquement étudiés puis mis en ligne sur le site du musée Rodin.
En novembre 2014, le musée Rodin a annoncé le lancement du catalogue en ligne « Rodin et l’art égyptien » par un communiqué de presse. La première tranche du catalogue a été rendue accessible à tous.

JPEG - 54.5 ko
Co. 944. Relief en calcaire polychrome (Ancien Empire). Fragment de défilé de troupeau avec ibex unicorne (http://www.egypte.musee-rodin.fr/fr/collections/reliefs/co-944)

Description de la mission
Conduit en partenariat entre l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) et le musée Rodin, le site du catalogue « Rodin et l’art égyptien » est régulièrement alimenté depuis son lancement en 2014. La consultation en est libre et gratuite. 100 ans après sa Donation à l’État français, le vœu d’Auguste Rodin de mettre sa collection à la disposition de tous s’est concrétisé.












Résultats
Le programme étant soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication (DG des patrimoines/Service des musées de France) et par le CNRS, une subvention du Service des musées de France permet d’intégrer des doctorants et post-doctorants dans le programme. Fin 2016, 345 notices étaient consultables en ligne.
Dans le cadre de ce programme, les mêmes méthodes que celles d’un travail documentaire et épigraphique effectué sur un site sont appliquées. Ainsi, en ce qui concerne les textes inscrits sur les objets, le dessin par fac-similé, la traduction et la publication des inscriptions sont accessibles dans la notice en ligne.

JPEG - 31.3 ko
Co. 3120. Vase en forme de calice (Nouvel Empire à Troisième Période Intermédiaire). Albâtre égyptien (http://www.egypte.musee-rodin.fr/fr/collections/vase-vaisselle /co-3120)
JPEG - 47.2 ko
Ph. 3864 : Le calice Co. 3120 exposé en 1919 dans une vitrine de la « salle des antiques » du premier musée Rodin, inauguré après le décès de son donateur
JPEG - 39.5 ko
Co. 5783. Verrou en bronze à décor de lionne à analyser er restaurer (époque tardive ou ptolémaïque) (http://www.egypte.musee-rodin.fr/fr/collections/rondes-bosses/co-5783)




















































Autre exemple, la reconstitution en 3D des parois de la Salle de Pount du temple de Wannîna (district de Sohag) a été possible. Cette salle au décor exceptionnel que l’on croyait perdu, a été construite sous Ptolémée XII et son épouse. Si l’assise inférieure des parois de la salle est restée en Égypte, les blocs des deux assises supérieures ont été acquis par Auguste Rodin et sont conservés au musée. Une reconstitution complète du décor a été effectuée, en se basant sur les reliefs visibles actuellement et les clichés d’archives. La mise en ligne est prévue courant 2017.

Partenaires Institutionnels
Université paris-Sorbonne (Paris IV)-UMR 8167 du CNRS
Musée Rodin
C2RMF
Labex Resmed

JPEG - 47.1 ko
Co. 1772. Masque funéraire en stuc polychrome restauré (époque romaine). Tête d’enfant ou de jeune homme (http://www.egypte.musee-rodin.fr/fr/collections/sarcophage-et-masque /co-1772)

Publications

Articles
- KAYSER-LIENHARD (Nathalie), GARNIER (Bénédicte), « Étude et publication de la collection d’antiquités égyptiennes d’Auguste Rodin : genèse d’un programme », Egyptian & Egyptological Documents, Archives, Libraries volume 1 (2009), pp. 77-82 et pl. XL-XLIII.
- KAYSER-LIENHARD Nathalie, « Trésors d’archives : à la rencontre de la collection d’antiquités égyptiennes du musée Rodin » Bulletin de la Société Française d’Egyptologie N° 179 (mars 2011), pp. 16 à 28 et illustration de la page de couverture.
- KAYSER-LIENHARD Nathalie, « De « l’objet archéologique au bel objet » expliqué à un collectionneur », Égypte Afrique et Orient, Supplément au N° 68 - 2012 (1er trimestre 2013), pp. 1-8.
- GARNIER Bénédicte, KAYSER-LIENHARD Nathalie, « La part du rêve : la collection d’antiquités égyptiennes d’Auguste Rodin »,
Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Comptes rendus des séances de l’année 2014 (janvier-mars), p. 299-319.
- « Rodin et l’art égyptien / www.egypte.musee-rodin.fr », Culture et Recherche N° 130 (hiver 2014-2015) p. 96.
- KAYSER-LIENHARD Nathalie, « Un partenariat entre l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) et le musée Rodin. L’étude et la publication en ligne des antiquités provenant D’Égypte réunies par Auguste Rodin », Panorama des recherches et études méditerranéennes en sciences humaines et sociales – 2016, p. 99.
https://forum-med.sciencesconf.org/data/pages/Panorama_recherches_etudes_med_SHS_2016.pdf
- KAYSER-LIENHARD Nathalie, « Défilé de troupeau avec ibex unicorne », dans A. Charron, Chr. Barbotin (dir.), Savoir et pouvoir à l’époque de Ramsès II. Kkâemouaset le prince archéologue, 2016, notice 106, p. 232.
- KAYSER-LIENHARD Nathalie, « L’ibex unicorne de la collection Rodin : le fragment musée Rodin Co. 944 exposé en Arles », Bulletin de la Société Française d’Égyptologie N° 195-196, juin-octobre 2016, p. 12-14.

JPEG - 44.8 ko
Co. 944. Fac-similé du décor et des inscriptions. (http://www.egypte.musee-rodin.fr/fr/collections/reliefs/co-944/inscriptions)