Idéologie de la royauté, de l’État et de l’empire au Proche-Orient ancien (XVIe-VIIe s. av. J.-C.)

Jérôme HAQUET, Robert HAWLEY, Maria Grazia MASETTI-ROUAULT, Alice MOUTON et Carole ROCHE-HAWLEY


Page créée le 9 décembre 2017
Ce programme se fonde sur la documentation textuelle, littéraire et administrative, ainsi que sur les données archéologiques et iconographiques.

La comparaison des productions des différentes chancelleries royales (inscriptions royales, lettres et autres documents diplomatiques ou juridiques) avec les textes « littéraires », les supports de savoirs, ainsi qu’avec les descriptions de rituels et de cérémonies religieuses élaborées dans les mêmes milieux intellectuels, permet de mieux appréhender la formation et la diffusion du discours politique des États et des « empires » en contexte syro-mésopotamien, mais aussi anatolien et méditerranéen, à la fin de l’âge du Bronze et à l’âge du Fer. Au-delà de la continuité de certaines traditions, l’apparition ou l’utilisation d’autres systèmes d’écriture, comme à Ougarit, dans le monde syro-hittite, et plus tard dans les sociétés araméennes, ainsi que l’élaboration d’un patrimoine littéraire renouvelé dans ses formes comme dans ses contenus, témoignent du besoin, dans ces sociétés, de nouvelles affirmations identitaires, idéologiques et religieuses. Ce phénomène révèle en même temps l’évolution du discours idéologique des États et de la royauté.

La confrontation entre ces aspects des cultures du Levant, de Syrie, d’Anatolie et de la Mésopotamie, dans une perspective tant diachronique que synchronique, peut également mettre en évidence les relations, les échanges et les influences réciproques qui ont marqué ces sociétés, dont certaines ont été partiellement intégrées dans l’empire néo-assyrien dès le IXe siècle.

Qasr Shemamok, vue aérienne {JPEG}

Les recherches de cet axe s’appuient également sur l’archéologie pour étudier les formes du pouvoir assyrien. Les fouilles menées sur le site de Qasr Shemamok, ancienne Kilizu (Kurdistan d’Irak), une capitale régionale assyrienne, permettent de mieux cerner l’assyrianisation du territoire et l’impact de la formation et de la crise de l’empire dans la région.