Transformations régionales de la fin du Bronze récent au début de l’âge du Fer en Syrie (XIVe-VIIe s. av. J.-C.)

Jérôme HAQUET, Robert HAWLEY, Maria Grazia MASETTI-ROUAULT et Carole ROCHE-HAWLEY


Page créée le 9 décembre 2017

Le tournant du IIe au Ier millénaire av. J.-C. marque une rupture importante dans les puissances en place au Proche-Orient ancien.

  • Le Levant ancien avant et après la « catastrophe » de 1177

Lettre. Demande de renseignements sur les « gens des bateaux » (RS 34.129, Musée d'Alep) {JPEG}Le Levant est une zone de contacts intenses pour l’ensemble de cette période : entre les influences hourrite, hittite, babylonienne et égyptienne à l’âge du Bronze récent, à travers les siècles troublés du début de l’âge du Fer et jusqu’à l’époque des empires (néo-assyrien, achéménide, hellénistique, etc.). Au cœur de cette période survient un bouleversement majeur qui se révèle central : l’invasion des peuples de la Mer, selon la terminologie égyptienne.
Dans ce cadre, les mondes levantins sont étudiés dans une perspective diachronique autour ce cette période clef, l’avant et l’après « catastrophe » de 1177 avant notre ère : continuités et ruptures dans les sociétés et dans les pratiques religieuses au Levant entre l’âge du Bronze et l’âge du Fer.

  • La formation de l’empire assyrien au XIVe s. av. J.-C.

Dès l’âge du Bronze Récent, cette élite arrive à transformer la culture et la religion d’une société locale de la vallée du Moyen-Tigre, intégrées dans celles de la région, en éléments identitaires discriminants, et à les utiliser comme armes idéologiques de conquête. La culture, intellectuelle et matérielle, de la société assyrienne est restituée, reconnaissant non seulement ces processus et ces contraintes internes, mais aussi les contextes interrégionaux et les réseaux de communication à partir desquels elle a été formée, et qui ont continué à déterminer son évolution, jusqu’à sa réabsorption et sa disparition finale.
Le sol du palais du roi medio assyrien Adad nirari Ier époque du Bronze récent {JPEG}

Ce programme est développé par des recherches archéologiques (sites de Tell Masaïkh, Syrie et Qasr Shemamok, Kurdistan, Irak) ainsi que par l’étude de la documentation écrite et de la littérature.