Corps matériels, corps virtuels

les technologies multimédia dans les arts visuels

- mercredi 19-jeudi 20 décembre 2018
Théâtre Claude Lévi-Strauss
Paris


Comité scientifique : Philippe Charlier, Directeur du département de la recherche et de l’enseignement, musée du quai Branly - Jacques Chirac, Université de Versailles / Saint-Quentin-en-Yvelines / EA4498 Laboratoire DANTE, Paris, France, Nathalie Ginoux, Maître de conférences (HDR) en art et archéologie des mondes celtes, Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Christophe Moulherat, chargé d’analyse des collections, musée du quai Branly - Jacques Chirac, Bertrand Triboulot, Archéologue - Ingénieur d’études à la Direction régional des affaires culturelles d’Île-de-France, Dany Sandron, Professeur d’histoire de l’art et d’archéologie du Moyen Âge, Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Jeanette Zwingenberger, historienne de l’art, enseignante à Paris 1 Panthéon - Sorbonne et commissaire d’exposition indépendante.
Coordination : Anna Gianotti Laban, musée du quai Branly - Jacques Chirac.
Contact : anna.laban@quaibranly.fr, +33 (0)1 56 61 70 24

Fondées par James Hemsley, Kirk Martinez et Anthony Hamber, en 1990 à Londres, les conférences EVA (Electronic information, the Visual Arts and beyond) se tiennent
annuellement à Berlin (Allemagne), Florence (Italie), Jérusalem (Israël), Saint-Pétersbourg Russie) et Canberra (Australie).

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac, institution pionnière dans l’application et le développement des nouvelles technologies pour l’étude et la conservation des collections des arts extra-occidentaux, accueille et co-organise, avec Sorbonne Université, pour la première fois en France, la conférence EVA PARIS 2018. Cette rencontre internationale s’intéresse aux différentes manières dont la révolution digitale modifie notre perception du corps, de l’espace et du temps. Les nouvelles technologies révolutionnent la vision des objets de musée et monuments : visibilité interne, reconstruction, 3D, virtualisation, et même changement de dimension (par ex. : créer un son à partir d’une image). Ce colloque s’adresse à un large public : archéologues, anthropologues, architectes, historiens et historiens de l’art, étudiants, chercheurs, institutionnels.

PDF - 346.1 ko
Programme complet
PDF - 521.3 ko
Communiqué de presse