Journée d’études internationales

Les spectres graphiques

- 11 octobre 2019
Centre de Recherches égyptologiques de la Sorbonne (CRES)


Présentation d'un document administratif, en écriture cursif, au sein du programme décoratif d'une chapelle funéraire, Béni Hassan, v. 1900 av. JC

L’écriture est bien davantage qu’un outil au service d’une parole, d’un message ou d’une mémoire ; elle ne consiste pas seulement à transmettre ou conserver un propos. Au-delà du signifié, l’écriture a un pouvoir social fort, en lien avec sa forme graphique, mais aussi son contexte physique et social d’inscription et de réception. Ce projet interroge largement les usages sociaux et symboliques de l’écriture à travers l’étude d’un phénomène révélateur, particulièrement propice au comparatisme.

La réflexion est présentée et élaborée sous forme de journées thématiques permettant d’aborder la question à travers un aspect précis illustré par chaque participant dans sa culture d’étude. La troisième journée est consacrée aux Spectres graphiques. Un spectre graphique couvre les différentes écritures en usage dans une culture spécifique, des formes les plus cursives au plus monumentales. On s’intéressera en particulier à la valeur symbolique des choix et des usages d’une écriture par rapport à une autre et à la constitution
de registres graphiques signifiants. On entend par registre graphique l’aspect visuel et matériel d’une écriture à travers son script (cursif, monumental, etc.), sa disposition, ou encore le médium utilisé. Une façon de mettre en évidence ce discours graphique pourra être de considérer des transfuges graphiques (usage d’une écriture monumentale en contexte manuscrit par exemple, ou vice-versa) ou la juxtaposition de plusieurs scripts dans le même espace graphique.

Télécharger le Programme :

9h00-9h15 : Accueil des participants autour d’un café

9h15-9h30 : Introduction

9h30-10h50 : Études de cas

9h30-9h45 - Carole Roche-Hawley (CNRS) : Mésopotamie

9h45-10h00 - Chloé Ragazzoli (Sorbonne Université) : Égypte ancienne

10h00-10h 10 Discussion

10h10-10h25 - Robert Hawley (EPHE) : épigraphie et philologie nord-ouest sémitiques

10h25-10h40 - Maria Gorea (Université Paris 8) : araméen

10h40-10h50 Discussion

10h50-11h10 : Pause Café

11h10-11h50 : Études de cas

11h10-11h25 - Stéphanie Anthonioz (Université de Lille) : hébreu biblique

11h25-11h40 - Iwona Gajda (CNRS) : sud-arabique

11h40-11h50 Discussion

Pause déjeuner (11h50-13h30)

14h00-15h20 : Études de cas

14h00-14h15 - Desiderio Janyce (Universität zu Köln) : latin ancien

14h15-14h30 - Panfili Didier (Université Paris 1) : Languedoc médiéval

14h30-14h40 Discussion

14h40-14h55 – Alice Mouton (CNRS) : hittite/louvite

14h55-15h10 - Pablo Blitstein (EHESS) : mondes lettrés chinois anciens

15h10-15h20 Discussion

15h20-15h50 : Pause

15h50-17h10 : Études de cas

15h50-16h05 - Nafisa Valevia (CNRS-ANR) : guèze

16h05-16h20 - Françoise Briquel-Chatonnet (CNRS) : syriaque

16h20-16h30 Discussion

16h30-16h45 - Alain Desreumaux : christo-palestinien

16h45-17h00 – Olivia Ramble (EPHE) : moyen-perse

17h00-17h10 Discussion

17h10-17h30 : Discussion finale