La thériaque d’Andromaque à Moyse Charas - Entre panacée et savoir pharmaceutique

- 18 mars 2010
Au Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens
4 avenue Ruysdaël - 75008 Paris , France


Colloque organisé par le CNRS - UMR 8167 Orient et Méditerranée - et la Société d’Histoire de la Pharmacie

PROGRAMME et Bulletin d’inscription à renvoyer avant le 2 mars

Organisateurs scientifiques du colloque :
Véronique Boudon-Millot, CNRS UMR 8167 Orient et Méditerranée
Françoise Micheau CNRS UMR 8167 Orient et Méditerranée
Olivier Lafont, Société d’Histoire de la Pharmacie

Contact
CNRS UMR 8167 « Orient et Méditerranée »
27, rue Paul Bert - 94204 Ivry-sur-Seine cedex
theriaque@ivry.cnrs.fr

La thériaque, fleuron de la pharmacopée depuis l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, est un mélange savant de plus de soixante-dix ingrédients. Considérée comme antidote contre les piqûres de serpents, les morsures de bêtes sauvages, les poisons de toutes sortes, elle a très vite accédé au rang de médicament indiqué dans de nombreuses maladies, et bientôt nourri l’ambition de guérir de tous les maux en se haussant au statut de panacée. L’histoire en est complexe, riche, passionnante, depuis les premiers écrits grecs qui consignent la recette attribuée à Andromaque jusqu’aux traités des apothicaires modernes tels Moyse Charas

Ce colloque marque l’aboutissement des travaux engagés depuis plus de deux ans par les deux laboratoires Médecine grecque et Islam médiéval de l’UMR 8167 du CNRS, sur la transmission, la diffusion, l’acculturation de ce fleuron de la pharmacopée antique. Cette recherche collective a permis de rassembler les principaux traités sur la thériaque écrits en grec, syriaque, arabe, latin, français, d’étudier la transmission de la recette et l’altération de la composition, de comprendre les débats que ses effets, nocifs ou bénéfiques, ont suscités chez les médecins et les pharmaciens

L’organisation de ce colloque avec la Société d’Histoire de la Pharmacie permettra de rassembler tous les chercheurs, historiens, philologues, pharmaciens, intéressés par l’histoire de la pharmacopée antique et médiévale et par ses prolongements aux époques moderne et contemporaine.