2008

Les débuts de l’histoire

P. BORDREUIL, F. BRIQUEL-CHATONNET, C. MICHEL (dir.)

- Les débuts de l’Histoire. Le Proche-Orient, de l’invention de l’écriture à la naissance du monothéisme
Pierre Bordreuil, Françoise Briquel-Chatonnet et Cécile Michel (dir.), Editions de la Martinière, Paris, 2008, 420p., cartes, ISBN 978-2-84675-230-5

debuts de l'histoire

Les plus anciens signes d’écriture datent d’il y a plus de cinq mille ans et ont été retrouvés à Uruk, dans le sud de l’Irak. C’est alors que l’humanité est passée de la Préhistoire à l’Histoire. Grâce à ce nouveau moyen de communication, apparu à la même époque que les grandes cités-Etats de Mésopotamie, les hommes ont pu se projeter dans le temps comme dans l’espace, enregistrer leurs biens, faire des contrats, ou encore graver des codes de lois. Au fil des siècles, les scribes ont pu aussi consigner les hauts faits de leurs souverains, transmettre les savoirs et les mythes qu’ils tenaient des générations précédentes. En trois millénaires ont ainsi été élaborés, du Levant à l’Iran, des techniques, des institutions, des modes de pensée dont nous avons largement hérité.

Des premiers alphabets aux premières bibiothèques, de la comptabilité aux mathématiques en passant par la médecine, des premières cosmogonies au monothéisme, cette histoire du Proche-Orient ancien montre comment des populations d’origines différentes ont pensé le monde et réalisé d’innombrables objets, monuments et oeuvres d’art qui ont traversé les siècles.