Le royaume de Himyar à l’époque monothéiste

Iwona GAJDA

Iwona GAJDA, Le royaume de Himyar à l’époque monothéiste : L’histoire de l’Arabie du sud ancienne de la fin du IVe siècle
Préface de Christian ROBIN, membre de l’AIBL
Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, tome 40
AIBL & De Boccard, Paris, 2009, 350 p., 7 pl.
EAN 9782877542357

Au IVe siècle de l’ère chrétienne, l’Arabie du Sud unifiée sous la couronne des rois de Ḥimyar abandonne les cultes des divinités ancestrales et adopte le monothéisme comme religion officielle. La transition du polythéisme au monothéisme apparaît comme un moyen de consolidation de cet État diversifié à organisation tribale. Les souverains ḥimyarites lancent des campagnes militaires en Arabie centrale et parviennent à imposer leur domination aux tribus nomades.
Après une période d’hégémonie, le pays succombe cependant au VIe siècle, déchiré par les conflits politiques et religieux, avec la persécution des chrétiens par un roi juif, et les interventions étrangères, de l’Éthiopie, qui impose le christianisme, puis de la Perse sassanide. Au début du VIIe siècle, lorsque l’islam l’emporte en Arabie, le Yémen n’est plus qu’une province perse. Pourtant, on peut se demander si l’activité pluriséculaire du royaume ḥimyarite ambitieux et entreprenant, unifié et pratiquant le culte du dieu unique, n’a pas influencé le milieu dans lequel l’islam est né

Iwona GAJDA, docteur ès lettres, spécialiste en épigraphie sudarabique et en histoire de l’Arabie du Sud ancienne est chercheur au Centre national de la recherche scientifique