Champs de recherche

L’activité des chercheurs de l’équipe Mondes sémitiques s’appuie sur une étude directe de la documentation qui nécessite la connaissance de langues rares et une fréquentation régulière du terrain :

̶ fouilles archéologiques (Mada’in Salih, Dumat al-Jandal, Najran et Al-Yamamâ (al-Kharj) en Arabie saoudite, Hasi au Yémen, Lalibela et Wakarida en Éthiopie, Samra en Jordanie, Tell Masaïkh, Terqa et Tell Kazel en Syrie, Kilik Mishik, Qasr Shemamok et Bazyan en Iraq, Mar Gabriel et Nusaybin en Turquie)

̶ étude et publication d’inscriptions (tablettes cunéiformes, textes épigraphiques) ; constitution de corpus (Inventaire des inscriptions sud-arabiques, Recueil des inscriptions syriaques),

̶ étude des manuscrits (publication de manuscrits de Qumrân, catalogue des manuscrits syriaques de Charfet au Liban, des manuscrits araméens du Sinaï, base de données des manuscrits syriaques)

Toutes ces sources sont confrontées dans des travaux sur l’histoire, la culture, la langue et la religion des populations du monde sémitique occidental ancien. Les recherches portent particulièrement sur leurs relations avec le monde classique en Méditerranée, avec le monde mésopotamien au Proche-Orient et plus généralement prêtent une grande attention à toutes les questions d’échanges culturels.

Les champs de recherches de l’équipe "Mondes sémitiques par aires culturelles :

Projet de l’équipe Mondes sémitiques pour le contrat 2019-2024