SYRAB- volet 2 : Arabie

Programme SYRAB ANR-09-BLAN-0328-01

Responsable L. NEHMÉ

- Le peuplement de l’Arabie et ses aires culturelles (Ier -VIIIe siècles)
Coordination : J SCHIETTECATTE
Cette partie a pour objet l’étude des populations de la péninsule Arabique de l’Antiquité à la veille de l’Islam. Il a pour principal objectif la fabrication d’un outil cartographique, constitué à partir de bases de données archéologiques géoréférencées, qui permettra de visualiser les modalités de l’évolution du peuplement de l’Arabie. Il s’agira notamment d’identifier les lieux d’habitat, les modes de subsistance, les structures hydrauliques et les langues. À terme, cet outil permettra d’identifier les aires culturelles et linguistiques en présence dans la péninsule Arabique à la veille de l’islam, de caractériser l’armature urbaine et de définir la structure sociale des populations.
Participants : G. CHARLOUX, L. NEHMÉ, H. RENEL

- La géographie de l’écrit dans la Péninsule arabique et la formation d’une langue littéraire
Coordination : I. GAJDA
Du 1er millénaire av. J.-C. à l’avènement de l’Islam, la péninsule Arabique est caractérisée par l’existence d’une mosaïque de langues et d’écritures utilisées dans des contextes variés, par des populations et pour des usages différents. Dans cette partie du programme, nous nous proposons d’étudier la géographie linguistique de la péninsule, de voir son évolution dans le temps et dans l’espace et de déterminer si certaines caractéristiques linguistiques, de la langue arabe notamment, se sont diffusées dans les différentes langues (nabatéen, sabéen, etc.).
Les deux objectifs principaux seront :
- la participation à l’élaboration d’une base de données commune des inscriptions sudarabiques (en collaboration avec l’Université de Pise) ;
- l’élaboration d’un nouveau Dictionnaire sabéen, outil qui permettra la comparaison entre les lexiques du nord et du sud de la péninsule 
Participants : M. ARBACH, F. BRON, I. GAJDA, Chr. ROBIN, I. SACHET

- Du nabatéen à l’arabe
Coordination : L NEHMÉ
La manière dont l’écriture arabe s’est développée et l’identification du modèle qui lui a servi de référence ont, depuis une trentaine d’années, fait l’objet d’un débat entre une école qui propose un développement depuis le syriaque et une autre qui propose un développement depuis le nabatéen. Cette tâche vise à démontrer, par l’élaboration d’un corpus de textes nabatéens, tardo-nabatéens et arabes écrits entre le début du IIIe siècle et la fin du VIIe, la filiation entre l’écriture nabatéenne et l’écriture arabe, montrant ainsi que le foyer de naissance de l’écriture arabe – ou l’un de ses foyers – est le nord-ouest de la péninsule Arabique
Participants : R. HOYLAND, M.C.A. MACDONALD, Kh. AL-MUAIKIL, M. AL-MURAYKHI, Chr. ROBIN, S. AL-THEEB