Mission archéologique

Sedeinga

- Responsables : Claude Rilly (CNRS-LLACAN), Pierre Tallet (UMR 8167, fouilles du temple) et Vincent Francigny (SFDAS, fouilles de la nécropole).

JPEG - 39.4 ko
Sedeinga : le temple de ma reine Tiyi en 2012 (cliché J.-N. Chagny)

- Présentation
Sedeinga, en Nubie soudanaise (165 km au nord de Dongola) est un site connu principalement pour le temple égyptien bâti sous Amenhotep III pour son épouse la reine Tiyi. Il comprend aussi une immense nécropole napato-méroïtique (700 av. J.-C. / 300 apr. J.-C.) où plus d’une centaine de pyramides de briques crues ont été mises au jour depuis le début des fouilles en 1963. Les directeurs successifs de la mission ont été Michela Schiff-Giorgini, Jean Leclant, Audran Labrousse, Catherine Berger-El Naggar et Claude Rilly.

JPEG - 94.3 ko
Pyramides napatéennes du secteur II, réutilisées à l’époque méroïtique

- La nécropole napato-méroïtique
La mission de Sedeinga continue depuis 2009 les fouilles de la nécropole sous la direction de Claude Rilly et Vincent Francigny. Les objectifs consistent à établir une topo-chronologie des inhumations et à examiner prioritairement la transition entre le napatéen et le méroïtique.

En 8 ans de fouilles, 62 pyramides et 167 tombes ont été fouillées, permettant de mettre au jour, malgré les pillages, de nombreux éléments de mobilier funéraires, dont une douzaine de textes gravés en méroïtique. Dans la zone fouillée, on a constaté que la majeure partie des constructions est napatéenne (Ve / IVe s. av. J.-C.) et a fait l’objet d’une réutilisation intensive à l’époque méroïtique.


JPEG - 13.7 ko
Stèle méroïtique de la dame Metiqerala (IIIe s. apr.J.-C.)

- Le temple égyptien de la reine Tiyi
Depuis 2013, un projet quinquennal financé par un mécénat qataro-soudanais (QSAP) a permis de démonter et de fouiller sous la direction de Claude Rilly et Pierre Tallet les ruines du temple de Tiyi, sans doute le dernier des temples égyptiens de la XVIIIe dynastie à n’avoir pas été entièrement dégagé.

Dans le temple de Tiyi, la fouille n’a pas fourni de mobilier important, puisqu’il est maintenant établi que l’écroulement de ce petit édifice, mal fondé sur une plateforme de terre, s’est effectué en plusieurs phases à partir du VIIe siècle avant notre ère, ce qui a permis aux prêtres et aux voleurs de le vider. La fouille a mis au jour toutefois de nouveaux blocs décorés de la XVIIIe dynastie, installés depuis 2015 sur des bancs de maçonnerie construits à l’avant du monument.




-  Les partenaires de la mission de Sedeinga :
Nécropole : Ministère des Affaires étrangères ; CNRS : UMR 8167 (Mondes pharaoniques), UMR 8135 (LLACAN) ; National corporation for Antiquities and Museums (Service des Antiquités soudanais).
Temple de Tiyi : Qatar-Sudan Archaeological Project ; National corporation for Antiquities and Museums (Service des Antiquités soudanais).

JPEG - 98.7 ko
Blocs de Sedeinga figurant la reine Tiyi et la dédicace du temple (cliché J.-F. Gout)

-  Publications

Monographie
- V. Francigny, Romain David, Alex de Voogt, Soleb and Sedeinga. 2014, Paris, El-Nour (ISBN 978-2-9542914-2-0).

Sections de monographies
- V. Francigny, Les coutumes funéraires dans le royaume de Méroé. Les enterrements privés. 2017, Paris, De Boccard (ISBN 978-2-7018-0520-7), 228 pages : passim.
- C. Rilly, Histoire du Soudan, des origines à la chute du sultanat Fung, dans Histoire et Civilisations du Soudan (éd. par O. Cabon), Soleb, Études d’égyptologie 15, Paris, Parution juillet/août 2017 (ISBN 978-2-918157-24-3), 420 pages : p. 102-112, 300-317, 341-346.

Articles récents
- Rilly, Claude « Le miroir brisé de la reine Tiyi. Le temple de Sedeinga et son legs aux époques napatéenne et méroïtique », Bulletin de la Société Française d’Égyptologie, n° 191-192, 2015, p. 39-59.
- Then-Obluska, Joanna « Beads and Pendants from Sedeinga, Nubia », BEADS, Journal of the Society of Bead Researchers n° 27 (2015) : p. 29-45
Rilly, Claude « Sur les traces de Jean Leclant à Sedeinga : les textes méroïtiques du prince Natemakhora », Archéo-Nil n° 23, 2013, p. 91-110.
- Francigny, Vincent et Romain David, « Dating Funerary Material in the Meroitic Kingdom », Der Antike Sudan no 24, 2013, Berlin, p. 105-115.
- Rilly, Claude et Vincent Francigny, « Sedeinga 2012 : A Season of Unexpected Discoveries », Sudan & Nubia n° 17, 2013, p. 1-5 (et photo de couverture).
Rilly, Claude et Vincent Francigny, « Excavations of the French Archaeological Mission in Sedeinga, Campaign 2011 », Sudan & Nubia n° 16, 2012, p. 60-71.
- Rilly, Claude et Vincent Francigny, « The Late Meroitic Cemetery at Sedeinga. Campaign 2010 », Sudan & Nubia n° 15, 2011, p. 72-79, Pl. I-IV, Fig. 1-2.
- Rilly, Claude et Vincent Francigny, « Excavations at Sedeinga. A New Start », Sudan & Nubia n° 14, 2010, p. 62-68, Pl. XXIII-XXV.

- Mentions dans la presse

- Libération du 2 novembre 2012 (Blog LibeAfrica) « Les Pharaons noirs se refont une toile », article signé par Jean-Pierre Bat :
http://libeafrica4.blogs.liberation.fr/2016/11/02/les-pharaons-noirs-se-font-une-toile
- Archaeology Jul/Aug. 2013 « Miniature Pyramids in Sudan », article signé par Eric A. Powell (mise en ligne voir lien : http://www.archaeology.org/issues/95-1307/features/940-sedeinga-necropolis-sudan-meroe-nubia)
- New York Times du 1er avril 2013 « Archaeology in the Land of Wars », article signé par Isma’il Kushkush. (http://www.nytimes.com/2013/04/01/world/africa/in-sudan-archaeologists-unearth-ancient-kingdoms.html?pagewanted=all&_r=0)
- Sciences et Avenir de mai 2012 (N° 783), article par Bernadette Arnaud (envoyée spéciale au Soudan), intitulé « D’étranges pyramides dans le désert du Soudan », p. 54-59.

Voir également : www.sfdas.com

JPEG - 126.3 ko
Carte topographique du site de Sedeinga