Mission documentaire et épigraphique : Papyrus


papyrus des archives de Dioscore partagé entre le Caire et Berlin












Jean-Luc Fournet
mène principalement l’étude de trois dossiers papyrologiques :

- Étude du fonds papyrologique de la Bibliothèque nationale de France.
Avec l’aide de Katherine Blouin, Assistant Professor à l’Université de Toronto et en diplôme post-doctoral de l’EPHE avec J.-L. Fournet, le fonds a été catalogué, restauré et il est en cours de numérisation en vue de sa mise en ligne et de sa publication, dans le cadre d’une convention BnF-EPHE.

- Édition des papyrus byzantins de Lycopolis appartenant à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres possède un fonds de papyrus grecs acheté au début du XXe s. et négligé jusqu’à ces dernières années. Il s’agit en effet d’archives des Ve/VIe s. provenant d’une ville, Lycopolis, très mal connue malgré son importance, et émanant pour la plupart d’une famille de militaires appartenant au numerus des Mauri Scutarii.
Après restauration des papyrus et leur numérisation, les quelque cent pièces de cet ensemble sont actuellement à l’étude par J.-L. Fournet et par J. Gascou en vue de leur publication. Une présentation du fonds a été récemment publiée (J.-L. Fournet & J. Gascou, « Un lot d’archives inédit de Lycopolis (Égypte) à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres », CRAI 2008 [2010], p. 1041-1074) tandis que certains papyrus littéraires ou documentaires ont déjà fait l’objet d’éditions indépendantes.
L’état fragmentaire de la plupart de ces papyrus et la rareté de certaines formules propres, semble-t-il, au notariat, mal connu, de la région de Lycopolis rendent le travail d’édition de ces textes plus malaisé qu’on ne le pensait.

- Les archives de Dioscore d’Aphrodité
Les archives de Dioscore d’Aphrodité (VIe s.), le plus important dossier papyrologique d’époque byzantine (environ 650 papyrus édités), sont encore une mine pour l’historien : de nombreux papyrus sont encore inédits, tandis que les autres, à la faveur de nouvelles publications ou d’études synthétiques systématiques, ont encore beaucoup à apporter à notre connaissance de l’histoire et de la culture du VIe s.

  • Édition de nouveaux papyrus des archives de Dioscore

J.-L. Fournet poursuit depuis des années son travail d’heuristique dans les diverses collections en Europe (Londres, Paris, Strasbourg, Leyde, Berlin, Cologne, Gent, Genève), aux États-Unis (Yale) et en Égypte (Alexandrie, Le Caire) qui a permis de repérer un grand nombre de textes inédits qui constituent la matière de plusieurs volumes. Un corpus des pétitions de ce dossier (plus d’une quarantaine de textes), donnant lieu à une étude de la pétition antique tardive, est en voie de finition, ralenti par de nouvelles trouvailles.
Loreleï Vanderheyden, doctorante de J.-L. Fournet et d’Anne Boud’hors (IRHT) à l’EPHE et membre de l’UMR 8167, est en train de finir l’édition des lettres coptes de ces archives. Sa publication comblera une lacune en mettant en lumière le versant copte, très négligé, de cet ensemble archivistique.

  • Une banque d’images numériques et une base de données des archives de Dioscore

L’ampleur de ce dossier, très disséminé et de plus en plus difficilement maîtrisable, nécessite la création de nouveaux outils de travail réalisés ou en passe de l’être par J.-L. Fournet et qui inaugureront une nouvelle approche de cet ensemble.
Le premier est la banque des images des papyrus de l’Aphrodité byzantine(BIPAb) regroupant les images des papyrus de cet ensemble dispersés dans 25 collections de plus de 10 pays et le plus souvent publiés sans photographies. Récemment mise en ligne , elle continuera à être alimentée avec les nouveaux textes publiés
Une base de données de ces archives par document — instrument indispensable à des études plus synthétiques et globales sur cet important dossier — est en cours d’élaboration. Isabelle Marthot, doctorante de J.-L Fournet (EPHE) et membre de l’UMR 8167, travaille par ailleurs à une base des toponymes qui aura vocation à s’intégrer à la base documentaire.