Michèle COLTELLONI TRANNOY, Sébastien MORLET (dir.)

Histoire et géographie chez les auteurs grecs d’époque romaine

Paris, Éditions de Boccard, 2018

Histoire et géographie chez les auteurs grecs d’époque romaine (Actes de colloque)
Michèle COLTELLONI TRANNOY, Sébastien MORLET (dir.)
Paris, Éditions de Boccard, 2018
16x24, 326 p., 1 ill. nb, index

On sait à quel point l’écriture de l’histoire, dès ses origines dans la littérature grecque, convoque des savoirs qui, pour les Modernes, relèvent de la « géographie », physique et humaine. Au modèle explicatif du récit se mêle donc constamment celui de la description des territoires et des peuples. Dans quelle mesure le discours historique informe-t-il le propos géographique ? Dans quelle mesure, au contraire, une certaine façon de pratiquer la géographie peut-elle influencer l’écriture historique ? C’est à ces questions que l’ouvrage s’attache à répondre. Au-delà des cloisonnements encouragés par les différences de genre, d’époque ou d’appartenance religieuse, il s’agit de clarifier le rapport qu’entretiennent histoire et géographie chez les auteurs grecs contemporains de la République et de l’Empire romains. Les historiens au sens strict y côtoient des auteurs qui, dans d’autres genres littéraires, ont été eux aussi confrontés au problème posé par l’articulation de l’histoire et de la géographie.

Table des matières

Avant-propos - Michèle Coltelloni-Trannoy, Sébastien Morlet (7)

Frank Daubner, Polybe et la géographie stratégique de la Grèce septentrionale (9)
Lisa Irene Hau, Diodorus’ use of Agatharchides’ description of Africa (27)
Laury-Nuria André, Entre histoire et géographie, écrire le paysage chez Diodore de Sicile et Strabon. Le cas des îles occidentales (43)
Francesco Prontera, Geografia e storia nel proemio di Strabone (67)
Yann Le Bohec, « La géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre » (75)
Patrick Counillon, Le Périple du Pont-Euxin ou Arrien de Nicomédie entre les genres (93)
Sergio Brillante, La géographie et la seconde sophistique : un parcours entre histoire, rhétorique et périplographie (109)
Philippe Torrens, Appien et la géographie (121)
Estelle Oudot, Histoire d’Athènes, espace égéen et Empire romain : les logiques spatiales d’Aelius Aristide (135)
Michèle Coltelloni-Trannoy, La géographie dans l’Histoire romaine de Cassius Dion (165)
Agnès Molinier Arbo, L’Empire romain, citadelle assiégée ? Recherches sur Hérodien et la géographie (185)
Hervé Inglebert, Les fonctions de l’universalité spatiale chez les auteurs chrétiens tardo-antiques (209)
Adele Monaci Castagno, History and geography in the work of Eusebius of Caesarea (225)
Bernadette Cabouret, La géographie de l’accueil chez les auteurs grecs de l’Orient romain : l’exemple de Libanios et de l’Éloge d’Antioche (241)
Amaury Levillayer, L’apport des écrits apocryphes sur les apôtres à la constitution d’une géographie chrétienne du sacré dans l’Antiquité tardive (259)
Valerio Neri, Geografia dell’impero e geografia della chiesa nelle storie ecclesiastiche del V secolo (279)
Bruno Bleckmann, Der geographische Horizont des Menandros Protektor (293)
Yann Le Bohec, Histoire et géographie : quelques remarques conclusives (303)

Liste des abréviations utilisées (307)
Index