Décès de Marie-Françoise Baslez

- 29 janvier 2022



Le Professeur Marie-Françoise Baslez est décédée le 29 janvier 2022 à l’hôpital Cognacq-Jay (Paris). Marie-Françoise Baslez est née en 1946 à Angers. Elle a fait ses classes préparatoires à Versailles et a été reçue à l’École normale supérieure (Sèvres) en 1966. Agrégée d’histoire, elle a préparé sa thèse sous la direction de Jacques Tréheux. Elle a été quatorze ans « caïmane » à l’École normale où elle a formé nombre de chercheurs ; elle a ensuite enseigné à l’université de Rennes II, puis de Paris-Est (Créteil). Élue professeur à la Sorbonne, elle y a enseigné l’histoire du christianisme antique et traité les questions sociales des périodes hellénistique et romaine en accordant une grande importance à la documentation épigraphique ; elle a étudié les relations entre l’hellénisme et le judaïsme jusqu’à l’émergence du christianisme, ainsi que la violence religieuse, de l’époque hellénistique au IVe siècle après J.-C.

À la Sorbonne, M.-F. Baslez a activement contribué aux travaux de l’Équipe « Antiquité classique et tardive » (UMR 8167) ; elle a été une collaboratrice ponctuelle du groupe « La Bible d’Alexandrie » et a beaucoup participé à l’ACFEB (Association catholique française pour l’étude de la Bible) et aux travaux de l’IRER (Institut de recherche pour l’étude des religions, Sorbonne Université). Son œuvre scientifique est considérable : quatorze livres parus et treize ouvrages en collaboration. Elle a obtenu plusieurs prix : prix Diane Potier-Boès en 1992 pour Saint Paul, prix Chateaubriand en 2007 pour Les Persécutions dans l’Antiquité, victimes, héros, martyrs, prix de l’Académie française (François Millepierres) en 2017 pour Les Premiers Bâtisseurs de l’Église. Correspondances épiscopales (IIe-IIIe siècles). On peut suivre en podcast de nombreux entretiens sur France Culture ainsi que plusieurs émissions télévisées sur KTO. À l’hôpital, M.-F. Baslez donnait encore en septembre dernier des entretiens à des radios pour son dernier livre (L’Église à la maison. Histoire des premières communautés chrétiennes. Ier-IIIe siècle, 2021).

Respectée par ses anciens docteurs, estimée et aimée par ses collègues, tant à l’UFR d’Histoire que dans son équipe de recherche (« Antiquité classique et tardive »), Marie-Françoise Baslez a brillamment incarné en Sorbonne l’étude universitaire du christianisme antique. Elle nous laisse le souvenir d’une immense spécialiste mais aussi d’une véritable intellectuelle.