Archéologie

Les recherches développées au sein de l’équipe Antiquité classique et tardive comportent également un solide volet archéologique. Plusieurs membres de l’équipe, en effet, spécialistes des périodes protohistoriques et historiques et de régions très diverses, allant du Proche-Orient ancien à l’époque romaine, dirigent des missions ou participent à des recherches dans de nombreux pays du Bassin méditerranéen : en Gaule (R. Golosetti, C. Michel d’Annoville, F. Dugast), en Afrique (F. Baratte, C. Michel d’Annoville) ou en Grèce et Asie Mineure (N. de Chaisemartin, P. Hamon).
Pour en savoir plus sur les missions archéologiques développées au sein du laboratoire Orient et Méditerranée

Ces missions, qui existent de longue date ou sont de création plus récente, s’inscrivent dans la longue durée. Leurs travaux donnent lieu régulièrement à des publications importantes.

Les membres qui travaillent à l’étranger ont tissé d’étroites collaborations avec les instances archéologiques nationales, qui ont résisté aux bouleversements politiques récents ou en cours, et avec les organismes de recherches étrangers (Dumbarton Oaks, par exemple). Elles exercent, outre leur activité scientifique internationalement reconnue et qui donne lieu à de fructueux échanges, un rôle essentiel de formation vis-à-vis des étudiants français comme de leurs camarades étrangers (participation de doctorants ou de jeunes spécialistes aux travaux de terrain, en particulier au Maghreb, thèses en co-tutelle…).
Cette attention accordée à la formation est également essentielle dans les recherches engagées en France (plusieurs thèses en cours, chantiers-écoles, …).

Les travaux des archéologues recoupent directement les thèmes de recherche de l’équipe, avec un accent mis sur quelques points particuliers :